24.9 C
Dzaoudzi
mardi 23 juillet 2024
AccueilEconomiePort de Longoni : la Cour administrative d’appel annule trois ans de tarifs...

Port de Longoni : la Cour administrative d’appel annule trois ans de tarifs excessifs de MCG

C’est un retour à la case départ, c’est à dire avant la brusque augmentation des tarifs de 2016. En deuxième instance, la justice parisienne vient d’annuler l'arrêté du président du conseil départemental validant les tarifs « excessifs » de MCG. Une belle victoire pour l’Union Maritime de Mayotte.

Lorsqu’elle a décroché la Délégation de Service Public (DSP) en 2013, Ida Nel, la présidente de Mayotte Channel Gateway (MCG) avait décidé d’augmenter les tarifs de l’outillage portuaire dans des proportions que nous n’avions cessé de dénoncer. Certains prix de locations avaient bondi de 100%. A titre indicatif, une location de grues sur le port de Brest coute 1.316 euros pour 7 heures, contre 10.400 euros sur Longoni, nous avaient indiqué les professionnels du port. Et alors qu’au moins l’une des grues a été achetée en défiscalisation !

Le conseil départemental avait saisi un consultant, la CATRAM, qui avait jugé, preuve à l’appui, ces pratiques « inacceptables ». Incitant l’Union Maritime de Mayotte à déposer un recours.

Contre toute attente, puisque ne tenant pas compte de l’avis négatif de son consultant, le conseil départemental validait malgré tout les tarifs le 2 septembre 2016, puis se rétractait quelques semaines plus tard, le 2 novembre, concluant « à leur caractère excessif et non justifié », et en annulant son arrêté. Le tribunal administratif de Mayotte ne donnait donc pas de suite à la requête de l’UMM, rendant une ordonnance de non-lieu. En dépit du retour en arrière du Département, MCG appliquait ses pleins tarifs.

Norbert Martinez, président de l’UMM

Prudente, l’Union Maritime de Mayotte avait fait appel du jugement du TA. Bien lui en a pris, car dans un arrêt du 22 octobre 2019, la Cour administrative d’appel de Paris, annule la décision du TA de Mayotte et le premier arrêté du président du conseil départemental.

Les conséquences sont colossales pour MCG. Les opérateurs du port sont en effet en droit de demander le remboursement du trop perçu sur 3 ans, soit dans une action à l’amiable, soit en allant au contentieux. « Dès à présent, et à toutes fins utiles, l’Union Maritime de Mayotte se tient à la disposition des importateurs, usagers du port de Mayotte ou autres acteurs économiques qui souhaiteraient obtenir davantage d’informations sur cette procédure et son issue qui va dans le sens de leurs intérêts et de celui des consommateurs mahorais. »

(Lire Communiqué de presse de l’Union maritime de Mayotte)

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139516
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139516
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139516
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139516
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139516
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139516
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...