23.9 C
Dzaoudzi
mardi 27 septembre 2022
AccueilEconomieA Mayotte, 250 logements sortis de terre en 2020, contre 3.000 attendus

A Mayotte, 250 logements sortis de terre en 2020, contre 3.000 attendus

Croissance de la population et relogement des familles vivant dans des cases insalubres sont deux raisons nécessaires et suffisantes pour mener une politique de logement annoncée comme ambitieuse. Mais les moyens pourtant conséquents accouchent d’un village pour Lilliputiens.

Le communiqué du ministère des outre-mer sur le financement de 8000 logements sur les 5 DOM en 2020, ressemble à un écho lointain aux bruits des bulldozers de la bataille menée contre l’habitat illégal par le préfet à Mayotte. Déloger pour mieux reloger doit être la ligne directrice dans un contexte de pénurie de logements sociaux.

Lors du 3ème Conseil départemental de l’habitat et du logement en février dernier, Ibrahim Bacar, à la tête de Habitat Mayotte Immobilier, avait déclaré : « Quand vous voyez des enfants trainer tard dans la rue, c’est souvent qu’une famille de six personnes vit dans une seule et même pièce, et je compte des Mahorais parmi eux. »

Le besoin en logement avait été clairement chiffré : sur les 24.000 cases en tôle du territoire (INSEE 2017), 6.700 étaient prioritairement visées, soit un montant de 460 millions d’euros qu’il faut financer, avait déclaré la DEAL (L’équipement).

Autre rendez-vous, la Journée professionnelle de la construction et du logement de janvier 2020, au cours de laquelle le préfet Colombet avait donné son prévisionnel de moyen terme : un besoin de 30.000 logements pour les 10 prochaines années, soit 3.000 par an. Souvenons nous qu’il se basait sur 3 critères pour cela : la croissance de la population, soit 5.000 logements, le relogement des familles habitant dans des zones à risque ou dans des cases insalubres, 10.000, et les constructions pour des particuliers arrivant à Mayotte, 15.000.

Les réalisations ne couvrent même pas 10% des prévisions

A La Réunion, dix fois plus de logements que chez nous, pour seulement deux fois plus de moyens

Face à ces besoins, le communiqué du ministère des Outre-mer fait pâle figure. Alors que sur l’ensemble des outre-mer, 8.000 logements ont été rénovés ou construits en 2020, grâce à un investissement de l’Etat de 215 millions d’euros, à Mayotte, ce sont moins de 250 logements qui ont été financés l’année dernière. Contre les 3.000 par an donc, qui auraient dû sortir de terre pour commencer à absorber les besoins. Car le préfet comme il l’avait annoncé, mène sa politique d’éradication des logements insalubres, mais le rythme des relogements ne suit pas.

La période de crise économico-sanitaire ne peut être durablement évoquée comme excuse dès lors que dans les autres DOM, les logements ont continué à fleurir les chantiers dans une ampleur par endroit, décuplée. Et pour des montants souvent similaires : si à Mayotte, moins de 250 logements ont été financées en 2020 grâce à un investissement de 37,8 millions d’euros, on parle 1.700 logements avec 39 millions d’euros en Martinique, 1.400 avec 54 millions en Guyane et le pompon remporté par La Réunion, 3.300 logements financés par 65 millions d’euros. C’est à dire plus de dix fois plus de logements qu’à Mayotte avec seulement deux fois plus de moyens. Même si on comprend qu’une partie des fonds part à Mayotte dans les démolitions, l’opération sur le quartier Jamaïque à Koungou a coûté 400.000 euros avait rapporté Jean-François Colombet. Bien loin d’expliquer ce différentiel énorme de rapport bénéfice/investissement.

Pour ne garder que la Guyane en exemple, qui pourrait avoir des coûts d’acheminement des matériaux proches des nôtres, le coût d’un logement est donc de 38.000 euros contre 152.000 euros à Mayotte…

Et le retard reste toujours abyssal, car avec un déficit de logements de 2700 sur 2020, les logements non construits viennent se reporter sur les années suivantes.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Conventions entre le maire de Tsingoni et le parquet : «...

139533
La mairie de Tsingoni a accueilli ce lundi le procureur de la République pour la signature de deux conventions visant à renforcer les réponses de proximité face aux actes de délinquance mineurs. L’occasion aussi pour Yann Le Bris de revenir sur la situation sécuritaire à Mayotte, chiffres à l’appui.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139533
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139533
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...

Comité de suivi des Assises de la sécurité : « Tous les signaux sont au...

139533
A la demande du maire de Mamoudzou, Ambdilwahedou Soumaila, le Comité de suivi des Assises de la sécurité et de la citoyenneté s’est tenu dans la matinée de ce jeudi 22 septembre à la mairie du chef-lieu. L’occasion d’écouter les doléances de la société civile au regard des épisodes de violences de ces dernières semaines.

Le ministre de l’Intérieur sollicité par un eurodéputé RN sur la situation à Mayotte

139533
Une semaine après le courrier de Marine Le Pen adressé au Ministre de l’Intérieur et des Outre-mer concernant « l’actualité brûlante qui agite actuellement l’île de Mayotte », c’est au tour du député européen...
Pap Ndiaye, Mayotte

Le ministre de l’Éducation nationale reporte sa venue à Mayotte

139533
Pap Ndiaye avait été annoncé fin août, puis début septembre dans notre département. Il se rendra finalement à La Réunion, mais pas à Mayotte
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com