25.9 C
Dzaoudzi
jeudi 20 juin 2024
AccueilEconomieSFR : la suppression de 1.700 d’emplois, dont 40 sur La Réunion-Mayotte, provoque...

SFR : la suppression de 1.700 d’emplois, dont 40 sur La Réunion-Mayotte, provoque l’indignation des syndicats

Le contexte économique est difficile, mais s’il est un secteur que l’on pense être préservé, voire même dopé, c’est celui des télécommunications. Pourtant, SFR annonce des coupes dans son personnel.

Télétravail, Etablissement Numérique de Travail pour les scolaires, webinaires, etc. En métropole, Le confinement de 2020, et de quelques départements ces dernières semaines, a sollicité le secteur du numérique comme jamais. A contrario du secteur de l’hôtellerie restauration ou de la culture, qui survivent à coup d’activité partielle.

L’annonce de SFR de supprimer 1.700 emplois, soit 20% de l’effectif du groupe Altice-SFR, a donc surpris et agacé. Car au 2ème trimestre 2020, Patrick Drahi, le fondateur et propriétaire d’Altice, maison-mère de SFR, avait salué une « forte performance et une meilleure trajectoire ». Le chiffre d’affaires au 3ème trimestre était en hausse de 3,6%, à 2,6 milliards d’euros. Mentionnons que Altice est aussi propriétaire de BFMTV et de RMC, qui ont accusé une perte de recettes liée à la baisse des revenus publicitaires.

A l’annonce des licenciements, les syndicats se sont insurgés, accusant la direction de manœuvrer sur la forme et sur le fond.

Les organisations syndicales CFDT, CFTC et UNSA Com, adressent notamment un « Manifeste pour la vérité », reprochant à la direction nationale de les « impliquer faussement » dans la réalisation de son projet.

Profiter d’un remède à la crise

40 licenciements sur La Réunion-Mayotte

Car il s’agirait pour SFR de profiter d’un effet d’aubaine : en écartant 1.700 salariés en place pour les remplacer par 1000 jeunes d’ici 2025, profitant du plan de relance gouvernemental de subventions pour le recrutement de 1000 jeunes diplômés et de 1.000 apprentis par an, sous le programme « 1 jeune, 1 solution ».

Localement, il y aurait 40 emplois supprimés, 12% de l’effectif total Réunion Mayotte de 325 salariés.

Si l’intersyndicale reconnaît que « l’embauche des jeunes est une nécessité », elle appelle à « une véritable table ronde, par l’intermédiaire de leur Confédération ou Union, avec l’Etat, pour analyser, dans leur filière, l’évolution des modèles des opérateurs télécom », afin de « discuter stratégie et mobilité professionnelle ».

Et replaçant encore dans le contexte, les OS interpellent l’Etat, « Il serait, en effet, particulièrement intolérable que dans un secteur préservé par la crise, les pouvoirs publics puissent faire preuve d’un « turbulent silence », face à des suppressions d’emplois qui vont peser sur les comptes sociaux de la Nation, alors que l’entreprise est prospère. »

Une nouvelle qui ne va pas améliorer le contexte social à Mayotte où 3.000 emplois ont été perdus pendant le 1er confinement.

Lire le Manifeste des OSR SFR

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...