25.9 C
Dzaoudzi
jeudi 20 juin 2024
AccueilEconomieUn habitat en dur en remplacement de l’insalubre : naissance d’un nouveau quartier...

Un habitat en dur en remplacement de l’insalubre : naissance d’un nouveau quartier à Koropa

Les annonces de destruction des quartiers insalubres s’enchainent, avec comme objectif, l’implantation de maisons en dur avec un minimum sanitaire. Dans la commune de Koungou, on détruit d’un côté et on reloge de l’autre.

« C’est un chantier expérimental de Rénovation de l’Habitat Insalubre qui va nous permettre de reloger 30 familles sur le site ». Ousseni Mohamad, Chargé de Gestion Urbaine de proximité à la mairie de Koungou nous fait visiter un futur quartier, né sur celui qui se dénommait Soweto, évocateur de sa physionomie.

Depuis que les opérations urbaines ont commencé à concerner Mayotte, peu à peu, le paysage change. C’est très lent, à l’image de l’opération de M’gombani-Mamoudzou qui de retard en report de tranches, a vu finalement un nouveau quartier sortir de terre en 2016. Depuis, c’est Kawéni, la Vigie et Majicavo Koropa qui bénéficient du NPRU, Nouveau Programme de Rénovation Urbaine.

Une alliance métal et brique, avec un escalier intérieur, contrairement à Tsoundzou

Kahani, Dembéni, Dzoumogne, et ce lundi, Jamaïque à Koungou… Les opérations de destructions de quartiers insalubres se suivent, ordonnées par la préfecture, certaines dans le cadre de la loi ELAN (évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), d’autres sur décision judiciaire.

En haut de la rue du Commerce à Majikavo Dubaï, sur la droite, une zone de 40 cases en tôles, avec autant de familles vivant dans l’insalubrité. Elles ont toutes été démolies, « et les familles ont reçu une proposition de relogement momentané, parfois un peu loin de leur lieu de vie, les incitant à être hébergées chez de la famille. Ceux qui étaient en situation irrégulière ont été éloignés. »

« On a déplacé et aggravé le problème »

En lieu et place de leur ancien habitat de tôles, se dressent des maisons en dur, « un peu sur le modèle du village relais de Tsoundzou ». Certaines sont bientôt terminées, d’autres sont encours, et ce seront 30 familles qui seront relogées dans des conditions plus dignes, avec eau courante, électricité, et avec un service de ramassage des déchets, en contrepartie d’une participation financière. Des modalités sur lesquelles travaille la mairie.

Des bâtisses avec un étage, et dont la surface ne colle pas toujours à la réalité des familles souvent très nombreuses, « mais en terme de confort, de propreté et de salubrité, on a fait un grand pas », explique l’agent de la mairie.

On met les bouchées doubles sur le chantier

L’architecte historique de Mayotte, Attila Cheyssial, a été retenu pour cette opération à mener sans prendre de retard, sur un terrain du conseil départemental : « Après la destruction des cases sur le terrain Batrolo à Kawéni, les gens se sont déplacés ailleurs, dont à Koungou, en construisant sur des parcelles plus grandes. Donc on a fait que déplacer et aggraver le problème. Quand on mène une telle opération, il faut anticiper, et trouver des solutions de relogement rapidement », souligne encore Ousseni Mohamad.

Un chantier qui permet d’intégrer les clauses d’insertion chères à Djamil Abdallah, Chargé de mission insertion à la mairie de Koungou. Grâce au Plan Local d’Application de la Charte d’insertion (PLACI), des jeunes du quartier de Majicavo Koropa bénéficient de formation et de mise en pratique lors de la passation des marchés : « Nous avons mis des clauses sociales d’insertion sur le terrassement avec l’entreprise MAMI, pour le reste, comme il fallait reconstruire en urgence, l’insertion a bénéficié au RSMA. »

Les premières maisons en sont au stade de la finition et devraient bientôt pouvoir accueillir les premières familles.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...