27.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 mai 2022
AccueilorangeMoussa Mouhamadi Bavi conteste l’élection du nouveau président du SMEAM Fahardine Ahamada

Moussa Mouhamadi Bavi conteste l’élection du nouveau président du SMEAM Fahardine Ahamada

Jeudi 30 juillet dernier à Kaweni s’est tenue l’élection du nouveau président du SMEAM (Syndicat Mixte d’Eau et d’Assainissement de Mayotte). Cette dernière ne s’est cependant pas passée comme prévu puisque 16 délégués ont quitté les lieux suite à un litige. Fahardine Ahamada, le maire de Bandraboua, a donc été élu sur le seul vote de 18 délégués, ce qui fait dire à Moussa Mouhamadi Bavi que cette élection devrait être invalidée.

Le moins que l’on puisse dire est que l’élection du nouveau président du SMEAM (Syndicat mixte d’eau et d’assainissement de Mayotte), qui s’est tenue jeudi dernier à Kaweni, a été haute en couleur. Les maires de Pamandzi et de Chiconi, ne pouvant se déplacer eux-mêmes, avaient envoyé des suppléants. Or, selon Moussa Mouhamadi Bavi, l’ancien président du SMEAM, ces derniers n’avaient pas le droit de voter. Eux affirmaient le contraire, soutenus en cela par le vice-président du SMEAM Mahmoudou Mdallah. « En l’absence du titulaire, le suppléant a tout à fait le droit de voter, c’est ce qui s’appelle la démocratie », a-t-il déclaré. Toujours est-il qu’une discussion animée s’en est suivie, ce qui a obligé le doyen à suspendre la séance. Pendant cette suspension, Bavi ainsi que 16 autres délégués sont partis. L’élection a quand même eu lieu avec les 18 délégués restants, ce que l’ancien président du SMEAM trouve tout à fait anormal. « C’est comme si vous jouiez un match de foot avec une seule équipe », a-t-il expliqué, prétendant que l’opposition a voté uniquement entre elle. Pour lui, l’élection de Moussa Mouhamadi, maire de Bandraboua, à la présidence du SMEAM devrait donc être invalidée. Il va déposer un recours auprès du préfet allant dans ce sens.

Le bâtiment du SMEAM (ex SIEAM)

Les serrures du SMEAM changées ?

En outre, Bavi prétend que les partisans du nouveau président ont cassé les portes du SMEAM et ont fait changer les serrures, ce qui est pour lui parfaitement illégal. « C’était du grand n’importe quoi ! Une véritable élection à l’africaine », a-t-il déclaré. « Est-on en France ici ou pas ? », a-t-il ajouté. Interrogé sur la question, Fahardine Abdallah, le nouveau président, a nié ces accusations de vandalisme. Pour Mahmoudou Mdallah, cette élection est parfaitement légale et Bavi ne s’y oppose que parce qu’il a vu qu’il n’avait pas l’adhésion de la majorité. « Il a tout fait pour repousser l’élection, mais il avait été décidé qu’elle se tiendrait ce jeudi donc je ne vois pas pourquoi on l’aurait repoussée sous des prétextes fallacieux », a-t-il déclaré. Fahardine Ahamada le rejoint sur la question en déclarant que les 34 délégués avaient répondu présents lors de l’appel et que, même si 16 d’entre eux sont partis en milieu de séance, la majorité avait voté pour lui.

L’accès à l’eau potable pour tous : la priorité du nouveau président

Malgré l’opposition de Bavi, aucune autre élection n’est prévue pour le moment au SMEAM et officiellement, c’est donc bien le maire de Bandraboua Fahardine Ahamada son nouveau président. Il a déclaré faire de l’accès à l’eau potable pour tous les Mahorais la grande priorité de son mandat de 6 ans. L’assainissement des eaux usées sera également au programme afin qu’on ne trouve plus de caniveaux insalubres dans les villages de l’île comme c’est le cas aujourd’hui. « Nous avons 140 millions d’euros à notre disposition pour mener à bien notre mission », a-t-il déclaré. « Ces projets sont donc tout à fait réalisables et rapidement », a-t-il ajouté. Par ailleurs, il a également affirmé qu’il allait s’atteler à redresser les comptes du SMEAM qui sont pour le moment dans le rouge même s’il fallait pour cela que le syndicat « se serre la ceinture ».

N.G

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Colloque sur “La place de la coutume à Mayotte” au CUFR

139532
Le Centre Universitaire de Recherche et de Formation (CUFR) organise la restitution publique du projet de recherche intitulé "La place de la coutume à Mayotte" porté notamment par Aurélien Siri, directeur du CUFR et maître de conférences en Droit privé, qui se déroulera le mercredi 1er juin 2022 à l'amphithéâtre du CUFR de Dembéni
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139532
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139532
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139532
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139532
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139532
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com