29.9 C
Dzaoudzi
samedi 26 novembre 2022
AccueilorangeDominique Voynet partisane d'un report du déconfinement à fin mai à Mayotte

Dominique Voynet partisane d’un report du déconfinement à fin mai à Mayotte

Alors que l’évolution avait marqué le pas à Mayotte comme dans l’ensemble des outre-mer, le nombre de cas de Covid-19 est reparti à la hausse depuis quelques jours. Et dans un contexte de « dynamique très forte » de la dengue. La directrice de l’ARS disait sa frilosité à l’idée d’une rentrée scolaire le 11 mai.

« L’épidémie poursuit son installation à Mayotte », déclarait Dominique Voynet en introduction de la bihebdomadaire conférence de presse. La raison ? « En plus des personnes des symptômes du Covid, nous testons celles qui présentent des signes atypiques ou qui sont hospitalisées pour d’autres raisons, et nous nous sommes aperçus qu’il y a beaucoup plus de cas positifs qu’on ne le pensait ». Et avec des signes supplémentaires, « en plus de ceux qui étaient connus comme la fièvre et les céphalées, on nous parle de problèmes digestifs par exemple, le tableau clinique s’enrichit », et donc les raisons de tester aussi.

Cette situation ajoutée à la forte épidémie de dengue, « avec beaucoup d’urgence liées à ce virus , nous sommes sur une dynamique très forte », incite la directrice de l’ARS Mayotte à être prudente sur la stratégie de déconfinement : « Nous avons indiqué à Paris que le décalage de 4 à 5 semaines avec la métropole, incitait à réfléchir sur l’opportunité d’un déconfinement repoussé à fin mai. » Dominique Voynet attend l’arbitrage du gouvernement, mais sa préférence va déjà un confinement allégé à la date nationale du 11 mai.

Une centaine de prof à l’extérieur

Beaucoup d’enseignants doivent rentrer de métropole et passer par la case tests avant la “quatorzaine” (Photo JDM)

« Il faut qu’il soit acceptable par la population, avec notamment l’encadrement de l’ouverture des marchés, ou de l’autorisation de la pratique sportive ». Prenant l’exemple du murengue (sport de combat), qui s’est tenu à Kawéni ce week-end, elle constatait qu’il vaut mieux « un confinement respecté parce qu’accepté, plutôt qu’enfreindre les règles et accroitre le nombre de cas ».

Beaucoup d’enseignants seraient également en métropole, soit parce qu’ils ne sont pas rentrés à temps, soit parce qu’ils sont repartis préférant y vivre le confinement, selon Dominique Voynet qui évoque une centaine de personnels de l’éducation nationale : « Certains sont dans des zones à risques et doivent subir une mise en quarantaine avec tests systématiques à leur arrivée à Mayotte. »

Constatant la nécessaire remise en route des transports scolaires, de la restauration scolaire et de l’assurance de points d’eau dans tous les établissements scolaires, la directrice de l’ARS Mayotte, en se disant « pas en opposition avec le recteur », estimait « pas choquant un report du déconfinement à fin mai, après le ramadan ».

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

7 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139521
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139521
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139521
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139521
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139521
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139521
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...