19.9 C
Dzaoudzi
mardi 5 juillet 2022
AccueilEnvironnementUne nouvelle réserve naturelle pour sauver ce qu'il reste de forêt primaire

Une nouvelle réserve naturelle pour sauver ce qu’il reste de forêt primaire

Seuls 5% de la surface de Mayotte est encore préservé de l'activité humaine. Ces forêts dites primaires, réserves de biodiversité mais aussi d'eau, doivent donc être protégées. Ce sera bientôt fait avec la création de la réserve naturelle des forêts de Mayotte début 2020.

Ce sera la deuxième réserve naturelle nationale (RNN) de Mayotte après celle de l’îlot M’Bouzi. La Réserve des forêts de Mayotte est dans la dernière ligne droite de sa création, initiée en 2013. La crise de l’eau en 2016-2017 a pressé l’action politique, montrant plus que jamais la nécessité de protéger ce couvert végétal qui retient les pluies et la terre. Quelques mois après cette crise, les ministères de l’Environnement et des Outre-mer confirmaient la création prochaine de la réserve naturelle nationale des crêtes, et le Conseil Départemental s’engageait à faire sa part.

Raïssa Andhum porte la volonté politique affichée du Département

“Nous voulons protéger cette richesse naturelle et unique au monde, nous avons ce devoir” expliquait ce jeudi Raïssa Andhum devant un parterre d’élèves du lycée agricole de Coconi. “Cette réserve nous permettra de sauver les forêts qui sont encore préservées. C’est très important pour Mayotte également de passer ce message : il faut mieux connaître notre culture et nos ressources pour mieux les protéger”.

Pour Joël Duranton, directeur de la Deal, il y a aujourd’hui un niveau critique de “menace liée au défrichement illégal qui risque de faire disparaître ce milieu”. Il alerte également sur la capacité de stockage d’eau que représentent ces massifs.

Au cours de la phase scientifique initiée en 2013, l’Etat et le Département ont déterminé que seuls 5% de la surface de Mayotte étaient encore couverts de forêts primaires, c’est à dire pas ou peu impactées par l’Homme. L’étude a défini pour la RNN une surface plus vaste, représentant 8% du territoire, en y ajoutant des forêts secondaires que l’on peut encore remettre en état.

En tout, la réserve représentera 2800 hectares de forêts protégée, divisés en 6 massifs du nord au sud (voir illustration).

Ces sites feront l’objet de règles drastiques de protection. Véhicules à moteurs, feux de camp, camping ou encore pâturage y seront totalement prohibés, de même que toute activité minière ou agricole, à l’exception de quelques plantations durables bénéficiant d’une convention spéciale.
La cueillette de semences, fruits et champignons à usage non commercial sera permise, mais limitée. Les randonneurs seront confinés sur les sentiers dont ils ne pourront s’écarter. Les survols de drones ou d’ULM seront limités à 300m au dessus des forêts pour ne pas déranger la faune sauvage.

Des interdictions nouvelles

En plus des moyens actuels du Département et de l’Office national des Forêts, une douzaine de personnels seront recrutés pour veiller au grain et verbaliser au besoin. Le budget de cette réserve s’établit d’ores et déjà à 450 000€ par an.

L’enjeu est aussi de valoriser le territoire afin d’en redorer l’image auprès des touristes.
Les prochains jours sont consacrés aux consultations publiques, dans toutes les communes concernées par la réserve. Une page Facebook a été créée pour communiquer sur cette création.

Les lycéens de Coconi s’inquiètent du sort des agriculteurs et éleveurs proches de ces zones

Les observations remontées lors de la consultation sont susceptibles d’être intégrées au décret de création de la Réserve début 2020. L’objectif est que celle-ci soit présentée au printemps prochain lors du Congrès national de la nature à Marseille.

Les prochaines dates de réunion dans les villages sont les suivantes :

CHICONI : le Vendredi 4/10 à Sohoa au restaurant Chez Madar
Horaires : 16h – 18h

 ACOUA : le Lundi 7/10 au Lycée du Nord
Horaires : 9h15 – 11h15

 BANDRABOUA : le Lundi 7/10 à la Mairie de Bandraboua – salle municipale
Horaires : 13h30 – 15h30

 MTSAMBORO : le Lundi 7/10 au foyer des jeunes de Mtsamboro
Horaires : 18h30 – 20h30

 TSINGONI : le Mardi 8/10 à la MJC de Tsingoni
Horaires : 18h30 – 20h30

 BANDRELE : le Mercredi 9/10 au Lycée de Bandrélé.
Horaires : 9h – 12h

 KOUNGOU : le Mercredi 9/10 à Koungou à la salle municipale (mariage)
Horaires : 18h30 – 20h30

 MAMOUDZOU : le Mercredi 9/10 au Lycée Mamoudzou Nord
Horaires : 13h30 – 15h30

 DEMBENI : le Jeudi 10/10 au Lycée de Dembeni
Horaires : 13h – 15h

 SADA : le Jeudi 10/10 au Lycée de Sada
Horaires : 9h – 11h

 CHIRONGUI : le Vendredi 11/10 au lycée de Chirongui.
Horaires : 10h – 12h

 KANI-KELI : le Vendredi 11/10 à la bibliothèque municipale de Choungui.
Horaires : 14h – 16h

Y.D.

12 Commentaires

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

L’OFII pleinement opérationnel à Mayotte pour assurer l’intégration des étrangers régularisés

139519
Ce lundi s’est tenue l’inauguration de l’Office français de l’immigration et de l’intégration à Mayotte au sein de l’espace Coralium à Kaweni. Présent à l’occasion, son directeur général n’a pas manqué de rappeler les missions de l’OFII dans le cadre du Contrat d’intégration républicain. 12 agents sont désormais en mesure de faire les suivis nécessaires.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Elisabeth Borne, Mayotte, projet de loi pouvoir d'achat, Issa Abdou

Issa Abdou replace les enjeux de Mayotte au cœur du projet de loi « Pouvoir...

139519
Battu au 2ème tour dans la circonscription sud par le député sortant Mansour Kamardine, c’est peu de dire qu’Issa Issa Abdou se préparait à ces élections législatives. Il n’a d’ailleurs pas tout à fait tourné la page si l’on en croit le courrier qu’il vient d’adresser à la première ministre Elisabeth Borne, une liste de demandes pour que Mayotte figure en bonne place dans la prochaine loi « Pouvoir d’achat »
Gérald Darmanin, Mayotte, Outre-mer

Le ministère de l’Intérieur reprend le portefeuille des outre-mer

139519
Le nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne a été dévoilé ce lundi 4 juillet par un communiqué de l’Elysée. L’outre-mer est absorbé dans le ministère de l’intérieur, comme une réponse sécuritaire au défi de ces territoires.

Mairie de Bouéni : dernières sommations avant un éventuel préavis de grève

139519
Le syndicat SNUTER FSU, dans un courrier adressé au maire de Bouéni vendredi dernier, a fait savoir qu’il souhaitait une « négociation préalable avant dépôt de préavis de grève ». Le syndicat demande «...

Susciter le débat et l’échange, le pari réussi du premier festival durable de Mayotte

139519
Aux abords de Musical plage ce samedi, l’ambiance festive était de mise. L’association Yes We Can Nette organisait son premier festival éco musical. Malgré l’absence de la délégation sénatoriale, dont la présence était attendue pour aborder la problématique de la gestion des déchets dans les territoires ultramarins, le sujet n’en est pas moins resté central.
AMF, Délégation outre-mer, Mayotte

Création d’une délégation ultramarine au sein de l’Association des maires de France

139519
C'est une 1ère chez les maires de France: ils ouvrent une plage d'expression propre à leurs pairs d'outre-mer. Pour Mayotte, c'est logiquement Madi Madi Souf, président de l'AMM, qui y siège
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com