30.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 décembre 2021
AccueilEducationClap-clap de fin pour les 18 premiers étudiants de l'IRTS

Clap-clap de fin pour les 18 premiers étudiants de l'IRTS

Applaudissements de rigueur. 18 étudiants sur les 20 inscrits ont validé leur formation de travailleur social à l'IRTS, antenne de Mayotte. Ce sont les premiers à être formés sur le territoire, pour le territoire. Les nouveaux diplômés sont déjà largement démarchés par les employeurs.

Ils représentent le succès d’un projet longuement mûri. 18 étudiants viennent de recevoir leur diplôme d’état de moniteur-éducateur à l’antenne mahoraise de l’Institut Régional du Travail Social (IRTS), une structure réunionnaise qui a créé en 2016 une antenne à Mayotte. Cette promotion qui vient de finir son cursus était la première à s’inscrire dans ce dispositif qui vise à répondre aux besoins du territoire en travailleurs sociaux.

“Suite à de nombreuses études nous avions décidé de mettre en place cette formation de moniteur éducateur”, explique Attoumani Mouhamadi, responsable de l’antenne locale.
Tout vient du constat qu’en raison d’un turn-over important dans le secteur médico-social, il était difficile de structurer et de pérenniser cette filière à Mayotte. Avec une formation de deux ans sur place, ces jeunes mahorais(es) ont “étonné le jury” et conclu avec un taux de réussite de 95% et une notation moyenne de 16/20. Bien plus que ceux qui partent suivre la même formation en métropole.
Avec un diplôme d’Etat et des certificateurs venus de La Réunion, les bons résultats ne sont pas dû à un quelconque laxisme dans la notation, mais bien au cadre et à la proximité des familles qui évite aux élèves les problèmes liés au déracinement.

Un module de formation créé à Mayotte et exporté à La Réunion

Peu de nouveaux diplômés étaient présents pour célébrer la fin de leur cursus, la plupart étant déjà au travail

Autre avantage, celui d’avoir su, d’une part recruter 100% des formateurs à Mayotte, et d’autre part, d’inclure dans la formation la prise en compte des spécificités du territoire, ce qui manque à nombre de professionnels venant de métropole. Avec une approche basée sur l’interculturalité, la formation assure au territoire des professionnels polyvalents et opérationnels. Mieux, le module “interculturalité” adapté à Mayotte s’est montré tellement bien conçu qu’il va être exporté à La Réunion, pour que les travailleurs sociaux du département voisin soient mieux préparés à interagir avec les familles mahoraises installées là-bas.

Enfin, le fait d’être formé sur place et de faire la plupart de ses stages à Mayotte a permis aux étudiants de commencer à se faire un réseau dans le petit monde du médico-social, et certains étaient démarchés pour un emploi avant même d’avoir leur diplôme. Une semaine après la fin du cursus, une dizaine était d’ors et déjà embauchés, et de nombreux postes seront à pourvoir dans les mois à venir.

Fort de ce lancement, l’IRTS a lancé il y a un an une formation d’éducateurs spécialisés, qui seront diplômés dans deux ans. Et en septembre, une troisième formation d’assistants de service social devrait voir le jour. “L’idée n’est pas de former pour former, mais de répondre à un besoin du territoire. On se donne un an pour prendre du recul avant de décider de rouvrir ou non une nouvelle formation de moniteur-éducateur” conclut le responsable d’antenne.
Y.D.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Pôle emploi, Mayotte

Pôle emploi : modalités d’accueil en raison de fermeture exceptionnelle des...

0
Régulièrement inondée lors des épisodes de fortes pluies, l’agence Pôle emploi réorganise provisoirement son accueil. "En raison des intempéries, qui rendent difficile l’accueil des...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.