30.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 décembre 2021
AccueilEconomieTarifs, colères et tensions: Le port s’offre un psychodrame, encore

Tarifs, colères et tensions: Le port s’offre un psychodrame, encore

Les grues et les RTG du port de Longoni
Les grues et les RTG du port de Longoni

Des tarifs portuaires qui s’envolent à la surprise générale, des transitaires plus que jamais en colère, des politiques qui commencent à en avoir assez et une entrepreneure qui joue à nouveau la carte du «Je n’en peux plus, je laisse tomber»… Le changement d’année n’a en rien régler les psychodrames qui secouent le port de Longoni.

La nouvelle crise a démarré vendredi. Une note manuscrite d’Ida Nel, qui dirige la société gestionnaire du port MCG (Mayotte Channel Gateway) modifie les tarifs appliqués dans l’enceinte portuaire. «On mettre en application le vendredi 6 janvier», écrit-elle. Chez les professionnels transitaires, c’est la douche froide.

Après un arrêté du département du 13 décembre, MCG fixe un tarif journalier pour utiliser ses portiques (RTG) à 1.037€. Problème, ce tarif est valable pour 7 heures, durant lesquelles le RTG ne déplacerait qu’un seul container par heure… contre 25 espérés. C’était en tout cas le nombre de rotation évoqué lors de la présentation des équipements. «Quel est donc l’utilité d’avoir autant investi en matériel pour avoir un rendement horaire 12 fois inférieur en moyenne à celui de la SMART?» s’interroge le syndicat des transitaires, mis devant le fait accompli.

Les tarifs du port de Longoni changent après cette note manuscrite d'Ida Nel
Les tarifs du port de Longoni changent après cette note manuscrite d’Ida Nel

En plus de ces tarifs, il faut aussi prendre en compte le prix pour utiliser les grues… Et tout cela s’ajoute au tarif de base de l’acconage, déjà qualifié de «plus cher de France et Outre-mer» par les transitaires.
Pour mémoire, l’acconage, c’est précisément l’ensemble des opérations de transport et de manutention des containers sur un port. Les transitaires s’étranglent: «Mayotte devient donc (…) le seul port du monde où en sus du tarif d’acconage sont rajoutés les frais de grues et RTG ce qui équivaut à la double facturation d’une seule prestation!»

Absurde et illégal

La situation est d’abord absurde. Comme le souligne le syndicat dans un courrier de contestation, considérer que les portiques du port ne traiteraient qu’un seul container à l’heure, cela revient à laisser à quai, un navire de taille moyenne durant 71 jours, le temps d’effectuer les mouvements de containers classiques. «Un tel rendement horaire est inférieur à ce qui se pratiquait à Moroni lorsque les (containers) étaient acheminés par boutres du navire jusqu’au quai», relèvent perfidement les transitaires.

Ces conditions ubuesques sont surtout «illégales». La tarification «doit être présentée en conseil portuaire puis validée par le conseil départemental avant mise en application», rappelle les transitaires. Un conseil est d’ailleurs prévu dans les jours à venir.

Qui va craquer en premier

Depuis longtemps, la question est de savoir quel sera l’épisode des tensions sur le port qui sera celui de trop, celui qui fera craquer le système qui n’est jamais parvenu à se mettre réellement en place depuis que le département a confié la gestion du port à Ida Nel.

MCG et le département: le port au cœur des relations
MCG et le département: le port au cœur des relations

D’un côté, la nouvelle majorité départementale qui pourrait finir par être excédée et réfléchir à envoyer une armada d’avocats pour remettre en question la délégation de service public (DSP) accordée à la société d’Ida Nel. Les derniers échanges de SMS dans lesquels la cheffe d’entreprise se montrerait très méprisante à l’égard du président Soibahadine Ibrahim Ramadani pourraient précipiter la manœuvre.

De l’autre côté se trouve Ida Nel. La femme de fer de l’économie mahoraise menacerait, une fois encore, de tout envoyer balader, lasse de ne pouvoir mener à bien son projet de prendre en main comme elle l’entend, le port de Longoni… presque de quoi faire oublier le sort de la SMART, la vieille société qui a longtemps eu le monopole de l’acconage à Longoni et qui est aujourd’hui en crise.

La nouvelle saga du port de Longoni n’a, cette année encore, pas de quoi faire sourire. Il ne faut pas prendre de vue qu’il est ici question de la porte d’entrée de l’essentiel de l’économie mahoraise et donc de son développement.

RR
www.jdm2021.alter6.com

3 Commentaires

  1. 559669 761954Do you mind if I quote a couple of your posts as long as I give credit and sources back to your site? My blog is inside the exact identical region of interest as yours and my visitors would truly benefit from some with the info you give here. Please let me know if this ok with you. Thanks! 849940

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Pôle emploi, Mayotte

Pôle emploi : modalités d’accueil en raison de fermeture exceptionnelle des...

0
Régulièrement inondée lors des épisodes de fortes pluies, l’agence Pôle emploi réorganise provisoirement son accueil. "En raison des intempéries, qui rendent difficile l’accueil des...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.